La gouvernance, de l'individu à la collectivité

Par Claire Dupont

J’écrivais, il y a presque 3 ans maintenant au sujet de la gouvernance de l’information :

« Définir une gouvernance est une démarche qui permet de baliser les libertés individuelles pour construire une responsabilité collective ». 

« Baliser les libertés individuelles, n'est-ce pas un oxymore ? », me répondait alors un collègue. Quelques éléments d’explication s’imposent.

La plupart des entreprises savent bien que l’information, documentée ou non, est un capital essentiel qui mérite qu’on s’en préoccupe. Les managers le savent, les employés le vivent. En matière de gestion documentaire et de traitement de l’information, je constate beaucoup d’idées pertinentes, des choix pleins de bons sens et des pratiques qui fonctionnent plutôt bien. Mais – et c’est sur ce « mais » que se focalisent les dysfonctionnements – tout cela reste trop individuel. Chacun agit plus ou moins librement en fonction de ce qu’il estime être efficace et approprié. De bonnes idées émergent et quelquefois des règles tacites ou formelles en découlent. Pourtant, le plus souvent, cela ne suffit pas. Le découragement s’installe et l’exaspération pousse à trouver un coupable. L’accusé idéal (mais il n’est pas le seul) : le système de GED ou son absence !

 « Ce système ne fonctionne décidément pas. »

« On ne trouve jamais rien là-dedans. »

« Si au moins, on avait une GED convenable. »

Entre agacement et perplexité, arrêtons-nous un instant. Cessons d’accuser l’ennemi qui ne peut se défendre. Rassemblons ce qui fonctionne, rassemblons ce qui ne fonctionne pas et trions ! L’exercice s’appuie sur une démarche essentielle qui consiste à identifier ce qui, dans chaque pratique personnelle, est utile à la collectivité. Que pouvons-nous faire ensemble à partir de ce que nous faisons individuellement ? La gouvernance n’est pas l’affaire des dirigeants, elle est l’affaire de chacun pour le bien de tous. Elle implique de négocier et d’engager sa responsabilité au service du collectif ou, dans le cadre de la gestion documentaire d’une entreprise, au service de la transversalité.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel rôle pensez-vous jouer ?

Consultez et commentez l'article sur LinkedIn

LinkedIn Facebook

We do not collect personal data via this website. Every data provided to us through the contact forms of this website is used to facilitate routine contact and operational work.
Data is held securely and is subject to access controls.
For any question related to our Data Protection Policies and process, please contact us at contact@exquando.com

Fermer